Qui sommes-nous ?

Le Comité intersyndical de l’épargne salariale (CIES) a été créé en janvier 2002 par la CFDT, la CFTC, la CFE-CGC et la CGT. Il travaille au développement de l’épargne salariale pour tous les salariés et à la promotion de l’Investissement socialement responsable (ISR).

L’ISR est un placement qui vise à concilier performance économique et impact social et environnemental en finançant les entreprises et les entités publiques qui contribuent au développement durable quel que soit leur secteur d’activité.

Les syndicats membres du CIES veulent garantir aux salariés que leur épargne est investie de manière responsable, que les entreprises dans lesquelles est placée cette épargne respectent des critères sociaux environnementaux et de gouvernance de haut niveau.

Le rôle du CIES n’est pas de gérer directement les fonds d’épargne salariale mais de contrôler l’exercice de leur gestion. Ce contrôle passe par la labellisation de fonds d’investissement.

Éclairer le choix des salariés épargnants pour plus de sécurité

L’épargne salariale est un système collectif d’épargne, fruit, le plus souvent, d’accords collectifs négociés par les organisations syndicales pour permettre aux salariés qu’elles représentent d’obtenir une part des bénéfices de l’entreprise et/ou d’être intéressés à la performance de l’entreprise.

L’épargne salariale est une épargne qui appartient aux salariés : elle leur permet d’économiser pour des projets personnels futurs ou pour leur retraite. Les sommes qui leur sont versées peuvent être placées sur différents supports d’investissement : c’est aux salariés de faire leur choix.

En optant pour des fonds d’épargne labellisés par le CIES, les salariés ont l’assurance que leur épargne sera placée de manière sûre, responsable, et avec des frais de gestion minorés et encadrés.

 Agir pour un comportement plus responsable des entreprises

 Les organisations syndicales membres du CIES ont également pour objectif que le choix d’investir dans des fonds labellisés CIES effectué par les salariés influence les entreprises vers des comportements plus vertueux. Le CIES s’appuie sur la puissance financière procurée par les fonds collectés et intervient auprès des sociétés de gestion pour que les votes dans les assemblées générales d’actionnaires, liés aux titres des entreprises détenus dans les gammes labellisées, fassent systématiquement évoluer le comportement des entreprises vers plus de responsabilité sociale, environnementale et vers une meilleure gouvernance.